« J’avais 7 ans, mon père avait fait tuer le ministre de la Justice » raconte le fils de Pablo Escobar

Lors d’une interviewe pour la télévision espagnole pour la promotion de son livre « Ce que mon père ne m’a jamais raconté », le fils de Pablo Escobar a fait des confidences parfois glaçante comme le projet de vouloir kidnapper Michael Jackson mais persiste à le décrire comme « un bon père ».

Juan Pablo Escobar se nomme désormais Sebastián Marroquín mais son visage rappelle toujours celui de son père Pablo Escobar, le narcotrafiquant le plus célèbre au monde.

« C’était l’année 1984, j’avais sept ans. Et lui à ce moment-là me dit ‘Je suis un bandit, c’est ça mon travail’. Nous étions alors à Panama, en cavale parce que mon père avait fait tuer le ministre de la Justice, Rodrigo Lara Bonilla. A cet âge-là je n’avais pas encore conscience de ce que signifiait l’organisation criminelle que mon père dirigeait », confie-t-il au micro de TeleCinco, une chaîne de télévision espagnole.

Le fils de Pablo Escobar a également raconté la fois où il avait fait la demande à son père de faire venir le chanteur Michael Jackson chez eux, « C’était très cher », mais Pablo Escobar a accepté, « Mais il avait l’esprit orienté vers le crime et s’était dit qu’il allait le kidnapper et l’obliger à payer 60 millions de dollars pour repartir », finalement la prise d’otage n’a pas eu lieu.

« Les séries sur mon père glorifient son histoire » a-t-il commenté au sujet des séries sur la vie de son père avant d’ajouter concernant sa mort « C’est un homme qui a toujours appris à son fils à ne jamais utiliser le téléphone car c’était synonyme de mort. Et il ne l’avait jamais utilisé, jusqu’à ce jour où il a répondu au téléphone sept fois et où il est resté en ligne plus longtemps. Mon père a choisi dès le départ de se laisser trouver, et ça, ça indique qu’il voulait mourir »..

LAISSER UN COMMENTAIRE