sexion d assaut

sexion d assaut

uite de la polémique autour du Festival Paroles et Musiques. Maurice Vincent, maire de St Etienne souhaite l’annulation de Sexion d’Assaut

Le 28 janvier 2011, la mairie de St Etienne a demandé au Festival Paroles et Musiques la déprogrammation du concert de Sexion d’Assaut prévu le 1er juin.

Dans un communiqué, la mairie précise: « Les artistes, comme les autres citoyens, peuvent faire fausse route et se fourvoyer lors de leurs créations. Mais ils ont aussi le devoir, lorsque ces dérives les conduisent clairement dans la négation des valeurs républicaines fondamentales, d’en prendre conscience et d’y renoncer sans aucune ambiguïté. C’est ce que nous attendons du groupe Sexion d’Assaut ».

Réaction immédiate du producteur de la tournée du groupe, Yuma Productions. En effet, Eric Bellamy, gérant de Yuma Productions et producteur des tournées du groupe de rap exprime dans un communiqué « son malaise et son étonnement face à la demande de déprogrammation du concert du groupe ».
De plus, Eric Bellamy regrette que « la Mairie de Saint-Etienne n’ait entendu que les seules revendications des dites associations pour motiver sa demande de déprogrammation et n’ait pas souhaité prendre en compte le choix du directeur du festival ni les engagements tenus par le groupe depuis l’automne pour lutter contre les discriminations ».

De leur côté, les associations maintiennent toujours la demande de déprogrammation du groupe. Dans un communiqué du 31 janvier 2011, SOS Racisme, Autrement Gay, Face à Face et Les Oubliés de la Mémoire assurent que le mouvement s’amplifie. « Nos associations recoivent, jour après jour, de nombreux mails et courriers de soutien de divers artistes, d’associations de jeunes, de structures d’accueil, d’enseignants et de citoyen-ne-s. Nous nous sentons soutenus par une grande partie de la population stéphanoise qui elle aussi prône des valeurs de tolérance et de vivre ensemble » tout en ajoutant que Sexion d’Assaut s’obstinait à s’adresser à la presse et que les albums incriminés étaient toujours disponibles dans les grandes enseignes.

La polémique n’en finit donc toujours pas. La décision de déprogrammation ou non de Sexion d’Assaut n’a pas encore été déterminé par les organisateurs de Paroles et Musiques.

Source : http://lyon.france-webzine.com/news/societe/3475-sexion-dassaut-la-mairie-de-st-etienne-demande-la-deprogrammation.html

Comments are closed.