Après avoir fait « l’actrice » dans Polisse, JoeyStarr

Après avoir fait « l’actrice » dans Polisse, JoeyStarr revient à ses fondamentaux avec le second album de sa carrière solo depuis la dissolution de NTM en 1998.

Si son premier essai trop braillard avait déçu, Egomaniac emporte l’adhésion par sa rage féline et sa cohérence. Entre gravité et ambiances festives, introspection et regard affûté sur la société, JoeyStarr livre un album plein de vie et de fureur. Et prouve qu’il a encore son mot à dire, à 44 ans, dans une scène rap trop souvent dominée par des rappeurs juvéniles aux colères mal canalisées. Entretien brut de décoffrage, avec tutoiement de rigueur.

Comment ça va?
J’ai envie de répondre « promo ». Quand je rentre chez moi le soir, j’éteins tout et je regarde le plafond pendant dix minutes, voir une heure. Je peux même plus entendre ma voix.

Après le film Polisse, c’est au tour de ton nouvel album. Cela ne rend pas un peu schizo?
Je le suis déjà, donc ça ne fait que m’aider. Mais j’aime bien la promo, surtout si ça peut amener du monde à se déplacer à mes concerts. Là, je suis en pleine répétition pour la tournée. Il faut. L’âge aidant, la mémoire, c’est dur. On dirait que les textes, ce n’est pas moi qui les ai écrits. Faut réveiller les neurones, décongeler les lobes… J’ai enregistré le disque il y a presque un an, après être sorti de mon tourisme carcéral. Ensuite j’ai fait une coupure de quasiment dix mois pour aller faire l’actrice. Donc faut me remettre dans le bain. Même pour le tournage du clip de Jour de Sortie, je ne connaissais pas bien les couplets.

Pourquoi avoir choisi dans le clip de mettre en parallèle ton histoire et celle d’une fille qui sort de prison…
Lire l’interview complète sur le site du JDD http://www.lejdd.fr/Culture/Musique/Actualite/JoeyStarr-sort-son-second-album-en-solo-Egomaniac.-414791/?from=headlines