Pimp my ride : l’émission était bidon !

Pimp my ride : l'émission était bidon !

Lancée en 2004 sur MTV, l’émission Pimp my Ride a marqué une génération de téléspectateurs. Le concept était en effet accrocheur : prendre une semi épave pour la transformer en monstre de tuning, à grand coups de néons et jantes hors de prix. Seulement voilà, l’émission comportait en réalité de nombreux défauts, comme vient de le révéler le Huffington Post.

Les journalistes américains sont en effet allé à la rencontre de trois anciens participants, qui ont lever le voile sur les coulisses peu reluisants de l’émission. Par exemple, certaines des pièces utilisées n’étaient adaptées aux normes de sécurité routière, et devaient donc être retirées une fois l’émission terminée. En même temps, il semble logique qu’un écran de télévision ou une machine à champagne ne soient pas idéal pour conduire.

On y apprend aussi que les transformations prenaient parfois plus de 6 mois, pendant lesquels les participants se retrouvaient sans voiture puisque la production ne leur apportait pas de solutions de rechange. De plus, la plupart des améliorations cosmétiques n’étaient suivies des transformations mécaniques nécessaires au bon fonctionnement de l’engin, comme l’explique Seith Martino, de la saison 4 : “La majorité des attributs de la voiture nécessitaient énormément de travaux, juste pour faire fonctionner la voiture de manière normale. Chose qu’ils n’avaient pas faite. […] Ils avaient ajouté énormément de poids à la voiture, mais n’avaient pas touché aux suspensions. J’avais l’impression d’être sur un bateau, et dès que je prenais une bosse, le bas de la voiture raclait contre le bitume“. L’un des participants raconte aussi que sa voiture a pris feu quelques années après l’émission, alors qu’il était au volant.

Et ce n’est pas tout, puisqu’ils révèlent aussi que les histoire personnelles des participants étaient inventées de toutes pièces. Dans le cas de Seth, la chaine est allée jusqu’à lui demander de planquer de la nourriture dans sa voiture, pour dresser le portrait d’un type obèse accroc à la bouffe et lui intégrer ensuite une machine à barbe à papa dans son coffre. En revanche, il ne dit pas s’il l’a gardée ou non…

Au final, il n’y avait donc que les “Yooo Dawg !” de Xzibit qui étaient réel !

2 COMMENTAIRES

Comments are closed.