Kaaris : “Au début le rap avait des messages mais c’est devenu un business”!

Kaaris : Au début le rap avait des messages mais c’est devenu un business

Kaaris a concédé une Interview très sérieuse au quotidien d’information “Le Monde” après sa prestation au Printemps de Bourges. Il a pu revenir sur l’image de Bad Boy qu’il véhiculait dans ses clips.  Kaaris est loin d’être une brut épaisse. Lorsque le journaliste chargé de l’interroger lui demande quel est son film préféré, au lieu de répondre par “Scarface” ou “Menace 2 Society”, le rappeur de Sevran va chercher un film maintes  fois salué par la critique mais beaucoup moins connu : “In the mood for love”. L’habit ne fait pas le moine. Sur les communautarismes, Kaaris a un jugement très tranché : “caméras branchées en permanence » sur ce qui déraille « et non sur le positif. Et les mômes répètent ce qu’ils entendent à la maison, et ce n’est pas toujours juste malheureusement. Mais c’est parfois difficile d’élever des enfants, surtout dans les familles monoparentales. Et franchement, le clivage entre les riches et les pauvres est de pire en pire. Avec 1 200 euros, quand tu les as, tu finis pas les fins de mois, c’est compliqué.

De son propre aveu, le Rap a change, les rappeurs ne sont plus des modèles ni des portes paroles : « A ses débuts, oui, le rap avait des messages. Mais c’est devenu un business, un divertissement, je n’ai jamais eu la prétention d’être porte-parole de quoi que ce soit. Il faut tout prendre au second degré. Nulle part dans le monde, des populations se sont soulevées à cause d’une musique. La vie réelle, aller travailler, aller charbonner, c’est autre chose que d’écouter de la musique dans sa bagnole. »

Content de l’entendre dire ça !! 

1 COMMENTAIRE

  1. Trou du cul bien sur que la musique a déjà fait bouger des million de personnes ce sont soulevées comme un seul homme en kabylie matoub lounes contre l’état le pouvoir renseigne toi avant d’ouvrir ton cul imazhiren for Life

Comments are closed.