Lacrim n’est pas en cavale, il s’exprime pour la 1ère fois : ce système est en train d’essayer de me briser

Lacrim en cavale s'exprime pour la 1ère fois : ce système est en train d'essayer de me briser

Toujours en cavale, Lacrim s’exprime pour la première fois dans un lieu tenu secret pour éclaircir sa situation. Sous le nom de scène de Lacrim, sa cache Karim Zenoud. Il se lance dans le hip-hop en 2009 et sort un premier album en 2012, Faites entrer Lacrim. Un an plus tard il est accusé de vol à main armée et condamné à quatre ans de prison (dont deux avec sursis) pour des faits datant de 2002.

Signé chez Def Jam, il sort en 2014 (quelques mois après être sorti de prison) son album phare, Corleone, qui devient disque d’or en deux semaines. Lacrim passe à la télévision, est reconnu dans la rue, tout semble lui sourire quand en 2015, alors qu’il vient pourtant de faire deux featurings avec les deux grandes stars du moment Gradur et Kaaris, il est interpelé pour une affaire d’empreintes figurant sur des armes… La peine tombe : 3 ans.

Dans la tête de Karim c’est une injustice totale qui vient de lui exploser en plein visage. Il quitte le territoire français sans se rendre à la barre. En exclusivité pour Mouloud Achour Karim Zenoud s’explique face caméra.

Dans un endroit tenu secret, les deux hommes discutent et reviennent sur l’affaire : les empreintes, la rencontre avec la juge, les courriers qui ne sont jamais arrivés, les armes, et toutes les interrogations qu’il suscite.

Le but de cette interview est une nouvelle fois, de démystifier les fantasmes liés au rap de rue, dont ceux qui en viennent réellement en payent souvent les frais. Lacrim est suivi par beaucoup de jeunes, et il veut que son expérience dans la rue leur serve d’exemple, pour qu’ils se prennent en main, étudient, créent et construisent du positif.

9 COMMENTAIRES

  1. Quand on veut jouer au gangster y’arrive un moment on se fait pincer. Ca se la raconte dans ses chansons mais quand il faut assumer du réel, le mec se cassent en courant, dans mon quartier on appelle ça une baltringue. Et celui qui a écrit que Lacrim veut que son expérience dans la rue serve d’exemple, bla bla bla… faut vraiment avoir le QI d’un poulpe, comment aller en taule et se défoncer toute la journée peut être un exemple ou un modèle ? Comment on peut être certain de construire du positif en allant en taule pour trafique en tous genres ? Celui qui a écrit ça est pire que ce dégénéré de Lacrim.

  2. Moralité pour tous les petits frères : si un jour tu joues avec la justice alors elle jouera toute la vie avec toi. Travaille à l’école petit frère, écoute tes parents, sélectionne tes amis, soit droit, ne trafique pas, étudie et tu t’en sortiras !

  3. Je crois ta rien compris toi..mdr je viens d’un quartier?”pince” “en taule” “dégénèré…t’es pas crédible Stanislas rentre chez toi père et mère t’attendent pour le soupé

  4. Faut quand même éviter de faire d’un cas une généralité.. Toutes les personnes qui sont allées en prison, ne sont pas systématiquement traqué par la justice..

Comments are closed.