Un gang détruit les radars automatiques en signant “90 km/h” ! (Vidéo)

Un gang détruit les radars automatiques en signant

Pour protester contre l’abaissement de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires, un “gang” pourrait s’être attaqué à des radars. C’est notamment le cas dans la Drôme, en Isère et en Ardèche, sept radars automatiques incendiés en une nuit.

Ces actes de vandalisme coûtent cher aux Français: entre 60 et 80.000 euros par radar, selon le ministère de l’Intérieur. Ils sont passibles de trois à quatre ans de prison et de 45 à 75.000 euros d’amende.

“C’est de la destruction de matériel, qui appartient à l’Etat, donc à tout le monde, à la collectivité, et je ne vois pas l’intérêt de brûler ce genre de matériel, car ce n’est pas ça qui va changer une loi”, s’est indigné au micro de BFMTV le maire de Jean-Yves Coquelle, maire de Laveyron (Drôme).

“C’est un délit réprimé par les articles 322-1 et suivant du code pénal. En règle générale, tout acte de vandalisme (destruction, la dégradation, détérioration) contre un bien appartenant à autrui est puni de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 € d’amende” a rappelé le ministère de l’Intérieur.

Auteurs :
Grégory.K : Responsable, développeur web, administrateur et éditeur, le gérant du site www.13or-du-hiphop.fr, autodidacte adepte de rap français depuis les années 90 également en charge des réseaux sociaux, Twitter, Facebook.