Dika – La rue scolarise

Dika - La rue scolarise

On dit que le rap s’est adouci, amolli par l’excès d’auto-tune et de bons sentiments, Dika est de ceux qui arrivent à prouver qu’on peut, avec des effets sur sa voix et de bonnes manières dire la crudité de la vie.

Et c’est en suivant deux de ces préceptes, qu’il est devenu l’une des valeurs montantes du rap marseillais. Le rappeur est backé depuis 2014 par le label 13ème Art qui a mis en orbite Naps, nouveau taulier multi primé de la scène méridionale.

Le premier album de Dika, “La rue scolarise” disponible depuis le 17 avril sur toutes les plateformes de streaming, avec en featurings Naps, Sofiane, YL, AM La Scampia, Sadek et Omar Santana.

Dika est devenu du haut de ses 26 ans l’un des fers de lance du rap hardcore, sa productivité l’encourage à envoyer régulièrement des titres qui retournent le public rap, il apparaît sur le titre de l’été 2016 « Pochon bleu » de Naps, (60 millions de vues) aux côtés de tous les artistes de son label 13ème Art qui sait décidément dénicher les meilleurs talents de Marseille.

Fin 2016, il marque les esprits avec « Pow Pow Pow », un hymne festif entonné une nouvelle fois avec les artiste du label. Comme le clame l’un d’eux « On vient tous du ghetto, on veut tous du zéyo, on n’fait qu’des gros morceaux ». L’union fait la force et les compteurs de la vidéo s’envolent à près de 7, 3 millions de vues.

Fin 2018, il décharge ses « Dikargaison », où les titres sans concessions s’enchaînent : reçu 5 sur 5 par le public, qui fait monter les vues d’« Illégal » (1 millions de vues), « Narcotrafiquant », « Danger » ou encore « Trahison » à plusieurs centaines de milliers de vues.

« Tu casses, tu payes », « Coeur Glacé » feat Sadek, « Enfant du block » feat Naps et AM La Scampia et « La rue Scolarise » sont les premiers extraits clipés de son album La rue scolarise, disponible dès le 17 avril.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.