Un producteur de musique victime d’une violente agression policière

Un producteur de musique victime d'une violente agression policière pour ne pas avoir de masque (Vidéo)

Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur a visionné il y a quelques jours une séquence affichant les forces de l’ordre à Paris en train de s’en prendre à un homme car il ne portait pas de masque comme l’impose la loi en raison de la pandémie du Covid-19, l’incident a été entièrement filmée par des caméras de vidéosurveillance dont les images viennent d’être dévoilées.

Samedi dernier, un producteur de musique nommé Michel va à son studio mais il ne porte pas de masque, pour éviter d’écoper d’un amende, il tente de rentrer rapidement dans les locaux mais des policiers l’ont poursuivi et ils réussissent à le rattraper avant de le pousser brutalement contre un mur puis de le frapper, “Je crie à l’aide (…) Je me demande même si ce sont de vrais policiers”, a-t-il révélé à Loopsider.

Michel s’est fait violemment frapper par les trois policiers avant de subir des insultes racistes, une scène qui dure plusieurs minutes, des personnes se situant dans le sous-sol entendant finalement des cris et mettent fin à la scène en faisant partir les représentants des forces de l’ordre qui lancent finalement une grenade lacrymogène avant d’appeler des renforts pour interpeller tout le monde.

Après deux jours de garde à vue, le producteur de musique a pu faire constater ses multiples blessures et a obtenu six jours d’ITT, “[Intervention à Paris 17ème] Je me félicite que l’IGPN ait été saisie par la justice dès mardi. Je demande au préfet de police de suspendre à titre conservatoire les policiers concernés. Je souhaite que la procédure disciplinaire puisse être conduite dans les plus brefs délais.” a commenté Gérald Darmanin sur Twitter au sujet de cette affaire.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.