Poissy : « Tuez-les », des policiers pris à partie dans un guet-apens

Poissy : « Tuez-les », des policiers pris à partie dans un guet-apens

En France dans plusieurs départements les tensions sont toujours aussi vives entre les jeunes de banlieues et les représentants des forces de l’ordre, en effet samedi dernier dans la commune de Poissy située dans les Yvelines des policiers ont été pris à partie, heureusement l’indicent n’a fait aucun blessé.

Dans l’après midi de ce 13 février, une équipe de police est intervenue dans un quartier de Poissy, rue de Villiers à Beauregard afin de mettre fin à un attroupement ayant eu lieu sur la voie publique mais les policiers ont rapidement été ciblés par une trentaine de personnes à l’arrivée sur les lieux et se sont fait caillasser, le syndicat indépendant des commissaires de police (SICP) a posté une vidéo de l’incident sur les réseaux sociaux.

D’après le SICP, un guet-apens a été mis en place par plusieurs individus contre la patrouille de police qui a fait face à des tirs de mortier d’artifice, ce type d’engin est fréquemment utilisé pour s’en prendre aux forces de l’ordre, dans la séquence publiée sur Twitter des personnes crient plusieurs fois, “Tuez-les ! Tuez-les !” avant de s’enfuir, les policiers se sont défendus à l’aide d’un tir de LBD (« Lanceur de balles de défense ») et des grenades lacrymogènes.

Lors de l’arrivée des renforts sur place les assaillants s’étaient déjà tous dispersés sans aucun blessé, il n’y a aucune interpellation, “C’est devenu un jeu et un sport national dans ces quartiers: les individus tirent sur nos collèges, se filment comme un trophée puis diffusent ça sur les réseaux sociaux, pour montrer qu’ils sont plus forts et créer une surenchère entre les quartiers”, a commenté Matthieu Valet, le secrétaire national adjoint du SICP.

Grégory.K : Responsable, développeur web, administrateur et éditeur, le gérant du site www.13or-du-hiphop.fr, autodidacte adepte de rap français depuis les années 90 également en charge des réseaux sociaux, Twitter, Facebook.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.