4 mois de prison pour Uzi, un kilo de cannabis et des munitions trouvés chez lui

4 mois de prison pour Uzi, un kilo de cannabis et des munitions trouvés chez lui

Le rappeur est dans un sacré pétrin

Révélé l’année dernière au public avec l’énorme succès de son tube “A la fête” dont le clip totalise plus de 43 millions de vues sur Youtube, le rappeur français Uzi vient de faire parler de lui pour une toute autre raison que se musique et se retrouve mêlé à une affaire de justice suite à un banal contrôle de police.

Dans la soirée de dimanche dernier, à Lognes dans le 77, Uzi a été arrête par la police pour un simple contrôle de la route mais les forces de l’ordre ont fait une fouille de l’artiste qui donné une fausse identité et ont retrouvé dans sa sacoche la somme de 3 000 euros en petites coupures (en billets de 10 et 20 euros), questionné sur la provenance de cette énorme somme en liquide, il s’est justifié de l’avoir perçu par des sponsors mais l’explication n’a pas convaincu les policiers.

Le jeune artiste de 21 ans a plaidé coupable

Après reçu une amende pour non-respect du couvre-feu, Uzi a ensuite été place en garde à vue par les forces de l’ordre dont les 3 000 euros ont éveillé les soupçons, dès lendemain la police a effectué une perquisition à son domicile dans lequel a été retrouvé plusieurs smartphones, 800 grammes d’herbe, 200 grammes de résine de cannabis, des munitions de calibre 22 long rifle ainsi qu’un couteau avec une balance.

Déféré au parquet de Meaux mercredi dernier, l’artiste de 21 ans a refusé de collaborer avec les autorisés en refusant de donner le code d’accès d’un des téléphones saisi et a plaidé coupable dans cette affaire avant d’être condamné par la justice à 4 mois de prison pour détention de stupéfiants, de munitions de catégorie B et refus de divulguer le code de déchiffrement d’un portable a révélé hier le quotidien Le Parisien au sujet de cette affaire. C’est la seconde fois qu’il connait des soucis avec la justice cette année après la polémique en début d’année sur à l’organisation pour la sortie de son album d’une fête illégale en raison du couvre-feu imposé par la pandémie du COVID-19.

Grégory.K : Responsable, développeur web, administrateur et éditeur, le gérant du site www.13or-du-hiphop.fr, autodidacte adepte de rap français depuis les années 90 également en charge des réseaux sociaux, Twitter, Facebook.