Swagg Man compte rétablir sa vérité et menace ses détracteurs

Swagg Man compte rétablir sa vérité et menace ses détracteurs

Swagg Man dénonce un lynchage Médiatique

A la fin du mois de juin, Swagg Man a fêté sa libération de prison après deux années d’incarcération, le rappeur français s’actif depuis quelques jours sur ses réseaux sociaux pour donner de ses nouvelles à ses fans et peut désormais s’exprimer librement face aux accusations à son encontre.

Swagg Man cumule des millions de vues avec ses clips et des milliers de fans sur les réseaux. Il vient d’y poster un communiqué officiel pour donner de ses nouvelles aux public. L’artiste veut rétablir la vérité sur son emprisonnement et dénonce un lynchage médiatique notamment de la part du journaliste, Olivier Porri Santoro.

A lire également Swagg Man libre après avoir payé sa caution de 60 000 €

Ce dernier a porté plusieurs accusations contre Swagg Man, il est sous le coup d’une condamnation à une peine de 4 mois de prison ferme pour avoir cyberharcelé l’influenceur JeremStar. L’artiste a tenu à s’exprimer pour annoncer son souhait de livrer sa version des faits tout remerciant ses fans. “Vous êtes nombreux à m’envoyer des messages, pour me demander de m’expliquer sur cette injustice que j’ai subi, sur mon incarcération. Sur mon expérience dans cette prison, sur ce Lynchage Médiatique! Mais je ne souhaite parler à aucun média ! Faire aucune télé, radio, car quand je vois le nombre de médias qui sont contre moi, et qui adore inventer des ragots et m’inventer une vie qui n’est pas la mienne” commente-t-il au début de son message.

Il compte donner sa version des faits

Swagg Man ne veut communiquer qu’avec ses propres réseaux et met en garde la presse face à des propos diffamatoires. “Je préfère uniquement poster sur mes réseaux sociaux ce que moi je veux ! Je tiens à préciser que tout média internationaux qui feront un article sur moi sans mon accord, et avec de la diffamation bien sur comme pour habitude, seront attaqués sur le champ par les tribunaux internationaux du pays concernés” déclare-t-il avant de poursuivre.

“Mon groupe d’avocats, Tunisien, Français, Suisse, Américain feront le nécessaire ! Vous êtes nombreux à attendre ma version des faits, de ce que j’ai vécu durant ces 2 ans et demi. Entre les interdictions de voyage, les mandats d’arrêt, les commissions rogatoire international, les demandes d’entraide entre les pays concernés. Si j’ai besoin de raconter ces événements douloureux, beau, joyeux, horrible, paradisiaque ainsi que tous les ascenseurs émotionnel que j’ai pu vivre c’est tout simplement parce que j’ai besoin de rétablir certaines vérités en donnant ma propre version de certains faits qui m’ont fait valoir la une d’une centaine de journaux physique et digital ainsi que le lynchage médiatique” déplore-t-il.

Le rappeur ne compte pas se laisser faire

L’artiste connu pour son fameux tatouage Louis Vuitton sur le crâne précise que pour le moment, il ne peut pas encore livrer sa vérité. Il souligne le fait que le journaliste auteur des propos diffamatoires à son encontre vient d’être condamné par la justice. “Je ne peux rien vous dire pour le moment ! Mais très bientôt vous serez tous ! Tout journalistes qui fera de la diffamation avec toutes leurs fausses informations non fondée en subiront les conséquences. Comme ce journaliste niçois qui depuis 10 ans enquête sur moi et n’hésite pas à utiliser n’importe quel moyen pour que son article de merde diffamatoire soit relayé un maximum par des médias très important et influent du monde entier ! Il en a subi les conséquences avec 16 mois de prison dont quatre mois ferme”, conclu-t-il dans son message.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.