Orelsan confie comment il s’est offert un feat avec Pharrell Williams

Orelsan confie comment il s'est offert un feat avec Pharrell Williams
Triple Platine avec Civilisation, Orelsan s’est offert une collaboration de rêve sur cet album avec Pharrell Williams mais comment a-t-il fait pour convaincre le membre du groupe The Neptunes de réaliser ce featuring ? Le rappeur Caennais s’est confié sur cette rencontre à l’occasion de la promotion du projet.

Orelsan a convaincu Pharrell avec Basique

Après avoir enchainé les interviews, les passages à la radio et à la télévision c’est au micro de Skyrock dans La Matinale qu’Orelsan a livré les détails de cette connexion avec Pharrell Williams. «Ça s’est fait par un gars qui s’appelle Pedro Winter, qui a un label d’éléctro qui s’appelle Ed Banger. Lui, je sais qu’il connaissait Pharrell parce qu’ils avaient déjà bossé ensemble et je lui ai envoyé un message : “Est-ce que je suis trop prétentieux ou quoi, mais tu penses qu’il y a moyen de faire un son avec les Neptunes et Pharrell ?“» explique l’interprète de « Basique » questionné sur son titre « Dernier verre ».

«Il lui a envoyé “Basique”, Pharrell a bien aimé» poursuit Orelsan suite à l’envoi d’un texto de Pedro Winter à Pharrell convaincu par le titre « Basique » avant de l’inviter à travailler ensemble pour enregistrer en studio leur morceau commun.

Souvent les rappeurs français manquent de reconnaissance de la part des artistes américains dont les collaborations se font à distance mais le membre des Casseurs Flowters a eu l’honneur de rencontrer Pharrell et cela se ressent dans la réalisation du titre qui mélange parfaitement le style des deux artistes.

Grégory.K : Responsable, développeur web, administrateur et éditeur, le gérant du site www.13or-du-hiphop.fr, autodidacte adepte de rap français depuis les années 90 également en charge des réseaux sociaux, Twitter, Facebook.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.