Khamzat Chimaev craque à l’UFC 279, « C’est la Tchétchénie ici bande de fils de pu*e »

Khamzat Chimaev craque à l’UFC 279 C’est la Tchétchénie ici bande de fils de pu*e

Khamzat Chimaev ne s’est pas fait que des amis à l’UFC 279 avec son comportement provocateur lors de la pesée. Le pratiquant d’arts martiaux mixtes suédois d’origine tchétchène devait faire à Nate Diaz dans l’octogone mais s’est présenté avec 4kg en trop et affronte finalement l’Américain, Kevin Holland.

Quelques jours après l’événement à Paris avec le triomphe de Ciryl Gane, ce week-end se déroule aux Etats Unis à Las Vegas l’UFC 279. Au programme de la soirée Khamzat Chimaev se battre contre Nate Diaz dans l’octogone mais il a manqué sa pesée en étant en surpoids de plusieurs kilos. Changement de programme, il va donc retrouver Kevin Holland, Diaz va de son côté affronter Tony Ferguson. Lors de sa pesée, l’athlète aux 11 victoires et zéro défaite s’est attiré les foudre du public avant de s’énerver et craquer. « C’est la Tchétchénie ici bande de fils de pu*e alors fermez vos gueules » s’est mis à crier devant les spectateurs alors que le combattant de 28 ans a été naturalisé suédois après avoir fui son pays d’origine la Tchétchénie.

Le comportement de Khamzat Chimaev a fait le buzz sur les réseaux, Kevin Holland a d’ailleurs mis en garde son adversaire dans une séquence relayé sur le profil Twitter de l’UFC en l’avertissant, « Chimaev, j’espère que ton cardio est prêt mon gars. Tu es un excellent lutteur. Moi, je suis un excellent striker. Découvrons ensemble ce coup de pied dont tu parlais ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Ptit Delire (@ptitdeliretv)

Grégory.K : Responsable, développeur web, administrateur et éditeur, le gérant du site www.13or-du-hiphop.fr, autodidacte adepte de rap français depuis les années 90 également en charge des réseaux sociaux, Twitter, Facebook.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.