Benzema pris pour un con, on l’a jeté dehors des Bleus

Benzema pris pour un con, on l’a jeté dehors des Bleus

Daniel Riolo a tout dit sur l’éviction de Karim Benzema pendant la Coupe du Monde de l’équipe de France. Depuis la fin du Mondial au Qatar et l’échec des Bleus puis l’annonce de la retraite internationale de KB9, les révélations ne cessent de tomber sur les conflits en sein du groupe de Didier Deschamps et la polémique continue de prendre de l’ampleur.

Les révélations fracassantes sur Benzema !

Daniel Riolo s’est exprimé sur l’absence de Benzema lors du Mondial avec des déclarations chocs. Selon le journaliste de RMC, la gestion du joueur par le staff de l’équipe de France et notamment de Didier Deschamps a été catastrophique. Tout aurait été mis en place pour le mettre de côté, il lui aurait notamment été demandé de rependre trop vite après sa blessure ce qui a entrainé une rechute et sa rapide exclusion du groupe.

« Quand ils sortent Benzema et que le médecin de l’équipe de France dit : « c’est bon, t’es blessé, tu t’en vas » et qu’on lui prend un avion à 6h du mat… C’est bizarre la façon dont on dit à un mec qu’on rappelle en équipe de France : « tu pars dans la nuit. » Il est parti, d’où son silence dans les semaines qui ont suivi. La France va en finale et avec l’émotion suscitée par la performance, on l’oublie. » affirme Riolo l’After Foot sur RMC Sport.

Des Bleus ravis du départ de Karim.

« Il y a néanmoins une vérité qu’il faut raconter : Benzema méritait un peu plus de respect et celui qui dit ça n’est quand même pas le plus grand des avocats de Benzema. J’ai toujours reconnu ses qualités sportives indiscutables sans être son grand défenseur. Je veux être objectif et objectivement, on l’a pris pour un con, on l’a jeté dehors. » poursuit-il.

« Il y avait certaines tensions. Oui, le mardi qui a suivi son départ, certains joueurs de l’équipe de France n’étaient pas mécontents de le voir partir : Griezmann, Lloris, Giroud. Mbappé, ça ne lui faisait ni chaud, ni froid. Il y avait des cadres qui n’étaient pas mécontents de voir partir Benzema parce qu’il prenait un petit peu de place. » ajoute le journaliste.

« Le positionnement de Griezmann changeait complètement que Benzema soit là ou non. C’est l’histoire de Benzema-Deschamps autour de cette Coupe du monde. On l’a réellement pris un con et Deschamps nous a menti de A à Z. » a précisé en conclusion Riolo. Pour le moment la Fédération Française de Football n’a fait aucun commentaire sur cette déclaration alors que Didier Deschamps devrait poursuivre l’aventure à la tête des Bleus jusqu’en 2024.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.