Lacrim se place dans le « Big 4 » du Rap et explique pourquoi

Lacrim big 4
crédit Apple Music

Lacrim se considère un peu comme une légende du rap

Son dernier album, « Persona Non Grata » est disponible aujourd’hui et c’est sans doute son projet le plus abouti. Ce nouveau projet de Lacrim marque des retrouvailles réussies avec Dj Kore en même temps qu’il dévoile un artiste plus apaisé que jamais comme l’atteste son interview avec Mehdi Maïzi dans Le Code sur Apple Music.

Considéré comme l’un des rappeurs les plus influents de la décennie passée, Lacrim s’est longuement confié à Mehdi Maïzi pour parler de carrière, son passage à vide lorsqu’il a failli arrêter la musique ou encore sur la pression des ventes avec l’arrivée de la nouvelle génération de rappeurs français qui font des gros scores. « Ça dépend, c’est quelle position t’as par rapport aux chiffres. Personnellement, j’en parlais avec Oumar, t’as un prime dans ta carrière ou t’en as deux maximum. Un prime. Donc quand je fais 63.000 sur ‘Force & Honneur’, je suis à mon prime. » a-t-il confié à ce sujet.

”Je ne suis pas rappeur, je suis un artiste.”

« Lacrim, il n’a jamais été en dessous de 20.000. Ça a toujours été une victoire pour moi. Il y a une deuxième chose qu’il faut retenir, c’est que les jeunes, pour moi, je trouve ça… Tout le mouvement qu’il y a maintenant, je le trouve super, moi. Que les jeunes fassent des chiffres, c’est incroyable et c’est super. Mais après, je me place dans le Big 4. Je me place dans le Big 4 et tous les jeunes qui sortent aujourd’hui des albums, ils m’ont écouté avant.«  a expliqué Karim Zenoud de son vrai nom.

« Je reste entre guillemets pour moi, en toute humilité je suis un peu une légende de ce rap. Tu vois ce que je veux dire ? Par ce que j’ai apporté dans la musique. » a ensuite poursuivi Lacrim par rapport à son statut sur la scène du rap français. Il a ensuite précisé ne pas se considérer comme étant un rappeur mais plutôt un artiste, « Je ne suis pas rappeur, je suis un artiste. C’est quoi qui fait que je suis dans le Big 4 ? Pas mon niveau de rap, ce que je dégage, c’est ce que je ramène. Et ce que je ramène, je le dois à dehors, à ce que j’ai vécu. Je le dois pas à la musique. C’est le travail ».

A découvrir : Lacrim, ses gardes du corps membres du cartel de Sinaloa

Grégory.K : Responsable, développeur web, administrateur et éditeur, le gérant du site www.13or-du-hiphop.fr, autodidacte adepte de rap français depuis les années 90 également en charge des réseaux sociaux, Twitter, Facebook.