George Floyd : un rapport confirme qu’il est mort par homicide en raison de la pression sur son cou

George Floyd : un rapport confirme qu'il est mort par homicide en raison de la pression sur son cou

Ce lundi 1er juin un médecin légiste du comté de Hennepin a rendu son rapport sur la mort tragique de George Floyd lors d’une interpellation après l’autopsie du corps et affirme qu’il est décédé par homicide en raison de la pression exercée sur son cou du police et qu’il était également sous l’emprise d’un puissant opiacé, le fentanyl.

Ce médecin a établi la liste de tous les paramètres importants à prendre en compte, “artériosclérose et hypertension artérielle, intoxication au fentanyl, usage récent d’amphétamines”, il a confirmé que George Floyd a fait un arrêt cardiaque et pulmonaire causé par son immobilisation au sol par un policer alors qu’un autre médecin légiste avait dans un premier temps déclaré ne pas avoir des “preuves physiques soutenant un diagnostic d’asphyxie traumatique ou d’étranglement”.

Des experts indépendants mandatés par la famille de George Floyd “ont conclu que le décès avait résulté d’une asphyxie par pression prolongée”, d’après les vidéos de l’incident l’homme âgé de 46 ans a subi une pression sur son cou par un policer du nom de Derek Chauvi pendant près de neuf minutes pour le maintenir plaqué au sol, ce dernier a été emprisonné et inculpé d’homicide involontaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.