Traité de rappeur Islamiste, Médine dépose une plainte contre une députée

Médine dépose plainte contre la députée Aurore Bergé qui l’a qualifié d’islamiste

Le rappeur français du Havre, Médine à décidé de deposer une plainte pour diffamation et demander « une condamnation et des excuses publiques » face aux déclarations de la députée de La République en marche des Yvelines Aurore Bergé.

Sur l’antenne de LCI, la députée LREM des Yvelines Aurore Bergé a exprimé jeudi dernier son soutien à la ministre de l’Enseignement supérieur en prenant comme référence une conférence réalisée en 2017 par Médine à l’École normale supérieure afin de représenter « ce qui se passe dans les universités françaises ». « vous avez par exemple ce rappeur islamiste Médine, vous savez, celui qui disait qu’il fallait tuer les laïcards, est-ce légitime qu’une école aussi prestigieuse que l’ENS donne la parole à celui qui appelle au meurtre? » a-t-elle déclaré en faisant allusion aux paroles du morceau « Don’t laïk » paru il y 6 ans en le traitant de rappeur d’ »islamiste ».

Alors qu’il avait réagi brièvement dans un premier temps suite à ces de propos, l’artiste Havrais a finalement révélé ce mardi sur ses réseaux sociaux et dans une interview pour Médiapart avoir déposé une plainte contre la députée, il a fait savoir « c’est la fois de trop ». Le rappeur estime que la députée a tenté de lui «coller une idéologie qui n’est, bien sûr, pas la (s)ienne». « J’assiste au revirement médiatique de cette frange du gouvernement qui est en train de se radicaliser en adoptant un discours plus à droite, voire à l’extrême droite. J’ai l’impression que le temps du dialogue est révolu » a-t-il déclaré avant de poursuivre, « j’ai la possibilité, en tant qu’artiste populaire, de répondre à cette dérive radicale. Je connais les moyens d’accéder aux médias, je connais le chemin juridique qui me permettra de faire valoir mes droits. Je suis exposé ». « Je suis dans la lumière et je dois servir d’exemple, voire de symbole à tous les gens qui me suivent. Je veux montrer à celles et ceux qui subissent des brimades ou des fausses accusations, comme celles portées à mon encontre, que l’on peut agir et dire Stop, c’est terminé », a-t-il déclaré avant de conclure qu’il compte bien obtenir une condamnation ainsi que des excuses publiques car son honneur est en jeu dans cette affaire.

Il y a 3 ans, le rappeur Havrais avait été contraint de déprogrammer deux dates de concerts au Bataclan à Paris car il avait été ciblé par des politiciens tel que Marine Le Pen et Brice Hortefeux, à l’époque, il avait déjà subi une accusation de complaisance avec l’islamisme. Médine avait d’ailleurs fait part d’une « liberté d’expression à géométrie variable » dans le single Voltaire extrait de son dernier album solo intitulé « Grand Médine » paru l’année dernière pour s’exprimer en musique sur cette affaire.

2 COMMENTAIRES

  1. Force à Médine un des plus grands rappeur et artiste de France. Il est l’une des voix du ghetto Rap conscient qui dénonce sans langue de bois le système et les politiques et qui dérange les sphères politiques. Ils ont tout essayé pour l’éteindre et jamais ils y sont parvenus. jamais Ils y parviendront même avec les pires bassesses qu’ils tenteront de lui faire.
    Comme Il dit dans un texte Liberté d’expression à géométrie variable. Fuck ces hypocrites fuck leurs bassesses délétères et abjectes. On ne lâchera jamais nous qui comprenons sa musique, ses messages, la vérité leur fait peur.

Comments are closed.