Médine – Urbain 1er (Son)

Médine - Urbain 1er (Son)

Découvrez le nouveau morceau de Médine intitulé « Urbain 1er », un titre qui fait référence aux noms empruntés par les Papes lors de leurs investitures.

Paroles Médine – Urbain 1er

[Intro]
Les belles paroles ne sont pas vraies
Les vraies paroles ne sont pas belles
J’ai toujours pensé ce que je rappais
Je n’ai pas rappé tout ce que je pensais

[Couplet 1]
Ils sont prêts à faire fondre l’or des églises pour frapper monnaie et payer les filles de joie
Il sont prêts à surfer sur le décès de nos propres mifa à la Jeannette Bougrab
Hallelujah j’suis pas ton chanteur à la croix de bois mais j’arrive en Papamobile par la trois voies
Côté pas sympa parle à ma droite, ma conscience politique n’est pas bien à gauche mais maladroite

[Pont 1]
Enchaîne les chayatines, libère les endorphines
On s’auto suffit, que nos gangs s’unifient
À la force du poignet, rappeur aumônier
Les derniers seront les premiers, premiers sur l’urbain, Urbain Premier

[Refrain]
Les belles paroles ne sont pas vraies, Urbain Premier
Les vraies paroles ne sont pas belles, Urbain Premier
J’ai toujours pensé ce que je rappais
Je n’ai pas rappé tout ce que je pensais, Urbain Premier
Les belles paroles ne sont pas vraies, Urbain Premier
Les vraies paroles ne sont pas belles, Urbain Premier
J’ai toujours pensé ce que je rappais
Je n’ai pas rappé tout ce que je pensais, Urbain Premier
Les belles paroles ne sont pas vraies, Urbain Premier
Les vraies paroles ne sont pas belles, Urbain Premier
J’ai toujours pensé ce que je rappais
Je n’ai pas rappé tout ce que je pensais, Urbain Premier

[Couplet 2]
J’connais la street mieux qu’un gars de l’urbanisme, j’me prends pas pour Moïse
Médine, un métisse qui tient tête aux élites qui nous abâtardissent
Pour soumettre le chien méchant il faut aboyer plus fort que lui
Mais l’rap c’est un Euro dans le produit neuf dans le marketing
Le problème c’est le rapport à l’argent via l’argent des rappeurs qui ne profitent à rien
Le vrai problème c’est qu’on est tous contre les gros salaires jusqu’à ce qu’on en ait un
OK c’est pas la rue à mon re-pé, je veux y semer unité amour et paix
Personne peut stopper ma logorrhée mais les serments c’est comme le cholestérol, y’a le bon et le mauvais

[Pont 2]
Levez vos re-vé, j’vais les Y’a Bon awarder
Rebelle et rebeux, j’prends mon rôle au sérieux comme un don de rabé
J’ai renoncé au renoncement, reçois mes derniers sacrements
Y’aura d’la pierre dans mes ossements, la rue c’est pas Pierre et Vacances

[Couplet 3]
Cessons de changer les médiocres en martyrs, de servir de gorille dans les médias mainstream
Cessons de faire du shit en médoc’ générique de dire aux p’tits que la tize est un soin palliatif
Faire du biff, faire du biff, faire du biff, le plus dur c’est de faire le premier million
Faire du chiffre, faire du chiffre, faire du chiffre, on croirait la répétition de la fin du monde
Faut s’essuyer les yeux pour voir le soleil, j’engendrerai des rois, sans en être un moi-même
C’est pour les petits, tout ce qui est probable est vrai, je veux devenir pour eux une figure fraternelle

[Pont 3]
Oh my lord, mon rap est providentiel
Je chuchote dans le sol, pour être entendu au ciel
Je frappe les ténèbres, pour qu’elles saignent la lumière
Din Records, Urban prière

[Refrain]
Les belles paroles ne sont pas vraies, Urbain Premier
Les vraies paroles ne sont pas belles, Urbain Premier
J’ai toujours pensé ce que je rappais
Je n’ai pas rappé tout ce que je pensais, Urbain Premier
Les belles paroles ne sont pas vraies, Urbain Premier
Les vraies paroles ne sont pas belles, Urbain Premier
J’ai toujours pensé ce que je rappais
Je n’ai pas rappé tout ce que je pensais, Urbain Premier
Les belles paroles ne sont pas vraies, Urbain Premier
Les vraies paroles ne sont pas belles, Urbain Premier
J’ai toujours pensé ce que je rappais
Je n’ai pas rappé tout ce que je pensais, Urbain Premier

[Outro]
Les belles paroles ne sont pas vraies
Les vraies paroles ne sont pas belles
J’ai toujours pensé ce que je rappais
Je n’ai pas rappé tout ce que je pensais

LAISSER UN COMMENTAIRE