Booba s’attaque à Angèle dans Dolce Vita et se fait lyncher par les internautes

Booba s'attaque à Angèle dans Dolce Vita et se fait lyncher par les internautes

Au mois de mai 2019, Booba s’était lancé dans un clash contre Angèle après avoir dénoncé le boycott des rappeurs français sur les plus grandes radios avec par exemple PNL, Niska, Ninho ou encore Koba LaD dont les titres ne sont pas diffusés sur les ondes à l’exception de Skyrock alors qu’ils figurent pourtant toutes les semaines dans les premières places du Top Album et Top Single en France.

“C’est quand même grave d’occuper (monopoliser) le top, d’être les plus gros vendeurs de disques en France et de n’être joués sur aucune des plus grosses radios de France (RTL, France Inter, NRJ…) Par contre je suis sur que Angèle est jouée partout. Aaahh la France… on l’aime quand même” avait commenté à l’époque Booba sur son compte Instagram, « Ouaaaiii !!! » avait ensuite réagi Angèle en ajoutant des drapeaux de la Belgique à la fin de son commentaire ce qui lui avait valu une réaction virulente de B2O avec la réponse « Ouaiii quoi ? Tu veux jouer ? ».

Dans son dernier titre intitulé “Dolce Vita” dévoilé ce mardi 14 juillet, le rappeur français exilé à Miami rend hommage au tristement célèbre George Floyd, l’afro-américain de 46 ans décédé lors de son interpellation par le policier blanc Derek Chauvin, le 25 mai 2020 à Minneapolis aux États-Unis et en profite également pour relancer le clash contre Angèle avec une petite pique à l’encontre de la chanteuse belge au début du deuxième couplet du single.

“Enlève tout, j’m’en fous de la dentelle (j’m’en fous), balance ton misogyne à Angèle” lâche Booba, une punchline qui fait référence au single “Balance Ton Quoi ?” de l’artiste Belge, une phrase qui a fait réagi les internautes sur Twitter pour prendre la défense d’Angèle et dénoncer le comportement du rappeur français exilé à Miami.

Administrateur et éditeur pour le site 13or-du-hiphop, technicien en charge des serveurs et du bon fonctionnement du site internet, passionné du hip hop américains et français depuis le début des années 2000.