Brahim Bouhlel en prison, l’équipe de « Validé » sort enfin du silence

Brahim Bouhlel en prison, l'équipe de Validé sort enfin du silence

Les acteurs de « Validé » s’expriment sur le cas Brahim Bouhlel

Alors qu’il a fait une demande d’une libération sous caution en attendant son jugement en appel suite à sa condamnation à une peine de 8 mois de prison par la justice Marocaine, Brahim Bouhlel vient d’avoir pour la première fois depuis le début de la polémique de sa vidéo humoristique humiliante pour le peuple du Maroc le soutien de ses amis de la série Validé.

Emprisonné depuis le début du mois d’avril au Maroc après la diffusion d’une vidéo insultante contre le peuple du Maroc en compagnie de l’influenceur Zbarbooking, les deux hommes sont toujours en prison, l’affaire fait réagir des nombreuses personnalités mais depuis le début l’équipe de la série Validé n’avait aucun commentaire sur ce scandale .

« On ne lui tourne pas le dos on le corrige »

Condamné pour “diffusion d’une vidéo d’une personne sans son consentement” et “détournement de mineur”, le week-end dernier Saidou Camara alias William a décidé de sortir du silence sur son compte Instagram, « Quand un frère merde on ne lui tourne pas le dos on le corrige . C’est ça la famille ❤️ force à mon frère  » a-t-il déclaré en postant une photo en compagnie de Brahim Bouhlel tout en mentionnant son profil sur le réseau social. Un avis partagé par Franck Gastambide, ce dernier a commenté la publication avec un émoji coeur ou encore Sabrina Ouazani et Adel Bencherif qui ont fait comme le réalisateur français alors que la saison de 2 de la série Validé devrait sortir très prochainement.

« Je souhaite avant toute chose présenter mes plus sincères excuses au peuple marocain. Mais je voulais vous dire que dans cette vidéo, ma volonté n’était autre que de justement me moquer des gens qui véhiculent ces clichés c’était complètement parodique. Je joue un personnage. J’essayais d’être drôle mais je reconnais que je me suis totalement planté. s’était excusé publiquement Brahim Bouhlel après que cette vidéo soit révélée sur les réseaux mais cela n’a pas suffit à alléger sa peine face à la justice Marocaine qui a été sans pitié avec lui en infligeant 8 mois de prison ferme, « J’aime profondément ce pays et ses habitants. Je passe chaque jour du temps avec les enfants qui apparaissent sur cette vidéo. Ce soir, je suis complètement effondré en prenant conscience du mal que j’ai fait. Je comprends à quel point mes propos sont graves et c’est pour ça que je vous demande sincèrement pardon. » avait-il ensuite ajouté dans son message avant son incarcération.

1 COMMENTAIRE

  1. Votre 3ème paragraphe est équivoque, il peut faire penser que c’est Saidou Camara qui a été condamné pour diffusion d’une vidéo d’une personne sans son consentement et détournement de mineur…

Comments are closed.