Vald agacé, son clip Anunnaki à 50 000 euros censuré

Vald agacé, son clip Anunnaki à 50 000 euros censuré

En ce début d’année relativement calme en actualité musicale, Vald a marqué son grand retour avec le premier extrait de son nouvel album, “Anunnaki”.

Après une semaine a “teasé” sur les réseaux la sortie de son dernier single “J’vais monter haut, redescendre en #Annunaki” avait annoncé Vald. Le rappeur d’Aulnay vient de présenter ce vendredi son nouveau morceau produit Seezy et Dany Synthé accompagné de son clip. Le nom du morceau fait référence à la langue sumérienne dans laquelle “A-nun-na” désigne dans la mythologie mésopotamienne un groupe de dieux comme l’indique la description de la vidéo sur Youtube.

C’est le premier single de Vald de cette année. Il fait suite aux 4 titres parus à la fin du mois de décembre dernier dont le but était d’annoncer la sortie prochaine de son quatrième album solo après “Agartha” en 2017, “XEU” en 2018 et “Ce monde est cruel” en 2019. Le clip révèle la date de sortie de ce nouvel opus fixée au 4 février 2022 mais son un côté trop gore vient d’être sanctionné par Youtube.

Lors de sa mise en ligne sur Youtube le clip n’a pas été soumis à une limite d’âge sur la plateforme mais depuis ce matin le message suivant apparait, “Connectez-vous pour confirmer votre âge. Cette vidéo peut être inappropriée pour certains utilisateurs.”. Cette situation a énervé Vald, il s’est agacé de cette décision sur son compte Twitter en évoquent notamment le montant dépensé pour la réalisation de la vidéo.

“A votre avis Anunnaki est censuré de youtube parcequ’on a mis en scene des effets secondaires liés à une piqûre ? Ou pour les 30 dernières secondes de slime ?” a-t-il d’abord Tweeté avant d’ajouter “50 000 euros sur un clip censuré en 12 heures. Estce que la prochaine fois on ferait pas mieux d’acheter des streams ?”.

Grégory.K : Responsable, développeur web, administrateur et éditeur, le gérant du site www.13or-du-hiphop.fr, autodidacte adepte de rap français depuis les années 90 également en charge des réseaux sociaux, Twitter, Facebook.