Brahim Bouhlel passe un message à ceux qui l’ont lâché

Brahim Bouhlel passe un message à ceux qui l'ont lâché

Brahim Bouhlel s’est inspiré de son propre vécu pour sa dernière interprétation et a réglé des comptes sur ses supposés amis. Après son emprisonnement au Maroc, l’acteur Français a fait son retour sur Instagram avec une drôle d’apparence avant de révéler qu’il s’agissait du tournage pour le dernier épisode de la web-série carcérale “Sous Écrous”.

Brahim Bouhlel s’inspire de son vécu pour tacler ses faux amis

Brahim Bouhlel a fait sa première apparition suite à sa condamnation de 8 mois de prison par la justice Marocaine. L’acteur de la série “Validé” a choisi le programme diffusé sur Youtube nommé “Sous Écrous” pour son retour dans lequel il avait déjà participé à plusieurs reprises. Aux côtés du duo Ichem Boogy et Arriles Amrani, il apparait avec une perruque aux cheveux mi-longs et avec une grande moustache pour incarner le personnage de Johnny.

Dans cette web-série, deux codétenus Sami et Nada relatent avec humour depuis leur cellule le quotidien dans la prison. Pour le 22ème épisode nommé “Il est de retour”, Brahim Bouhlel débarque en annonçant “Je suis de retour, vous m’avez manqué” avant d’être interrogé “Ca fait 8 mois que je t’appelle, tu réponds pas”. Le début de la séquence rappelle son propre expérience à l’acteur en référence à son incarcération au Maroc. “J’étais au Brésil” répond ensuite son personnage puis ajoute, “je suis parti tourner un film et au final, la fin du film, je l’ai même pas vue, j’ai fini en prison”.

Avant ils étaient tous là, dedans, personne !

De passage au Maroc pour le tournage d’un film de Mohamed Hamidi à l’époque de sa polémique, Brahim Bouhlel s’est clairement inspiré de sa mésaventure pour ce rôle. “Attention, j’ai retourné le pays. Je suis passé à la télé. Je me regardais comme ça et je me disais non c’est pas moi ça” poursuit-il dans la suite de la séquence avant de préciser son passage en prison, “J’ai envie de pleurer, mais je peux pas (…) je pense que ça dépasse la fierté. Tu te rends compte des choses, c’est une expérience hamdoullah, faut pas négliger ça. C’est un cadeau venu du ciel, on l’a surmonté“.

En conclusion, Brahim s’insurge des faux amis, “tu te rends compte des choses, des codes de la vie. Celui qui dit qu’il a des amis, il n’a pas d’amis. Avant ils étaient tous là, mais une fois que tu es dedans, personne. Quand je te raconte ça, ça ne t’étonne pas, mais une fois que tu le vis, c’est pas pareil. Au final tu apprends à te connaître toi-même. C’est dur de se mettre face à soi-même. C’est pas simple”.


Rédacteur et assistant technique du site. En charge également de trouver toutes les nouveautés du rap français et de l'actualités du moment qui buzz sur la toile pour la rédaction des articles.

1 COMMENTAIRE

  1. Dans l’avenir il faut éviter de faire mal aux autres …enfants, femmes ou autres, même si ça fait rire tes “amis”. Tu n’es pas quelqu’un de méchant.
    Bonne continuation.

Les commentaires sont fermés.