Laylow soutenu par Booba qui dénonce les préjugés sur les rappeurs

Laylow soutenu par Booba qui dénonce les préjugés sur les rappeurs

Le coup de gueule de Booba !

L’information de la garde à vue de Laylow a fait le tour des médias ce samedi assurant que le rappeur français aurait consommé de la cocaïne en conduisant en excès de vitesse mais il a rapidement pris la parole pour démentir l’information afin de rétablir la vérité sur cette fake news.

L’information est devenue virale ce week-end suite à un article du Journal du dimanche assurant que le rappeur a été placé en garde à vue suite à son interpellation par la police pour un excès de vitesse et un test de dépistage positif à la cocaïne. Une nouvelle largement relayée dans les grands médias mais qui s’avère être fausse.

En effet l’artiste s’est exprimé sur cette affaire pour révéler qu’il a bien été arrêté par les forces de l’ordre mais suite à une prise de sang réalisée au commissariat aucune trace d’un stupéfiant n’a été retrouvé dans son sang. Libre, il a pu quitter le poste avec son permis de conduire pour récupérer son véhicule. Les propos de la presse sur cet incident ont énervé Booba qui a pris la parole afin de défendre son compère.

Dans sa vidéo, Laylow confirme n’avoir consommé aucune drogue lors de son excès de vitesse et qu’il s’agissait d’un premier test salivaire « défaillant », balayé lors du second test avec l’analyse de sang. Le JJD a ensuite rectifié son erreur sur la fake news ce 11 mars, “Le rappeur Laylow remis en liberté, pas de cocaïne dans son organisme”.

Booba s’est ensuite empressé de commenter cette histoire avec une copie d’écran d’un publication de FranceInfo qui innocente Jérémy Larroux de son vrai nom et le message, “Ça tire toujours sur les rappeurs avec des conclusions hâtives alors que les vrais démons sont en liberté” ainsi que le hashtag #laylow pour s’insurger de la déferlante médiatique à l’encontre du rappeur.

Laylow s’est encore exprimé une seconde fois ce dimanche dans un long message publié sur ses réseaux, “Je ne sais pas ce qui a fait qu’un premier test soit déclaré positif, les policiers eux-mêmes disent que ça peut être un médicament que je prends pour les inflammations ou même tout simplement un test défaillant.” décrit-il tout d’abord avant d’ajouter, “Moi, je savais que ce n’était pas possible, j’étais prêt à faire tous les tests nécessaires pour prouver que je ne consommais aucune drogue”.

Il a conclu en affirmant son intention d’engager des poursuites judiciaires contre les médias ayant relayés des fakes news à son sujet.


Rédacteur et assistant technique du site. En charge également de trouver toutes les nouveautés du rap français et de l'actualités du moment qui buzz sur la toile pour la rédaction des articles.