Kalash Criminel dans le clip Zoo de Kaaris ? Il répond

Kalash Criminel dans le clip Zoo de Kaaris ? Il répond enfin !

Kalash Crimi’ figurant dans le classique de Riska ?

En marge de la promotion de leur projet commun « SVR », Kalash Criminel et Kaaris ont accordé une interview au média Interlude pour retracer les carrières respectives des deux rappeurs français originaires de Sevran. L’artiste cagoulé s’est notamment sur le rumeurs de sa participation comme figurant au clip Zoo de Riska.

Dans cet entretien Kalash Criminel et Kaaris ont parlé de leurs premières collaborations avec « Arrêt du coeur », du freestyle « 10 12 14 bureau » à Skyrock, du projet « 93 Empire », du débat sur qui a mis la lumière sur Sevran, de l’album « SVR » ainsi que de l’influence de « Or Noir » et du clip « Zoo » tourné à Sevran. Riska comme des nombreux fans de rap français ont toujours pensé que son compère a fait parti des nombreux figurants qui ont participé au tournage de la vidéo.

A lire aussi : L’ex femme de Kaaris réagit à sa nouvelle paternité, Booba l’affiche

Kaaris assuré de la présence de Kalash Criminel dans Zoo

L’artiste cagoulé a démenti la rumeur.  Il n’est pas dans le clip tout en questionnant « Pourquoi tout le monde me dit ça ? », « On ne voulait pas de toi » a répondu Kaaris avant d’ajouter « C’est ce son-là qui a allumé la mèche. C’est ce son-là qui a fait ce que le rap est ce qu’il est aujourd’hui, je n’hésite pas à le dire. Avant ça, ça rappait à l’ancienne. Tout a changé à partir de là ».

« Dès que tu faisais de la trap, tout le monde te disait : « Tu rappes comme Kaaris. » Tout le monde ! Il y avait des artistes qui ne rappaient pas du tout comme lui, mais juste parce qu’ils faisaient de le trap, on leur disait : « Ouais tu rappes comme Kaaris. » » a précisé Kalash Criminel sur l’époque du titre « Zoo » qui a marqué le rap français.

Estelle.G : co-gérante, responsable commercial, marketing, en charge des réseaux sociaux et rédactrice occasionnelle. Je fusionne deux de mes passions, le Hip-hop et l'écriture.