Naps confie pourquoi La Kiffance ne lui appartient plus

Naps confie pourquoi La Kiffance ne lui appartient plus
Avec plus de 140 millions de vues pour le clip, l’énorme popularité de La Kiffance a propulsé Naps sur le devant de la scène musicale en France l’été dernier. Le titre a battu des nombreux records tout en devenant l’un des hits de 2021 comme le single « Petrouchka » de Soso Maness et PLK. Le rappeur Marseillais est revenu sur le succès de son single dans une interview avec la presse française.

Naps dépassé le succès de son énorme tube

De retour avec un nouvel album intitulé La TN (Team Naps), le 17 juin dernier et une réédition du projet avec les 3 titres des éditions physique la semaine suivante, le N vient de sortir un nouvelle édition de cet opus avec 4 morceaux inédit interprétés dans l’émission Planète Rap sur Skyrock et réclamés par son public. Naps continue de gâter ses fans avec par exemple « Bayern », hymne à la productivité et au profit mais aussi et surtout au Carpe Diem. L’artiste Marseillais enchaine également les entretiens promotionnels, l’occasion pour lui de revenir sur le phénomène La Kiffance.

« Pas vraiment. Je le réalise par rapport à l’engouement. Je suis invité sur les plateaux TV maintenant. C’était pas le cas avant ! Ça a pris une ampleur tellement populaire que ça m’a dépassé. » a répondu Naps interrogé sur le fait de se rendre compte de la popularité de son tube certifié single de diamant. « Je le voyais comme un tube, mais pas comme un gros tube comme ça. C’est incroyable. Ça y est, il m’appartient plus, le morceau. Il appartient à la France, j’ai envie de dire. Et même à plus, parce qu’il a dépassé les frontières » a-t-il précisé alors qu’il cartonne actuellement dans le Top Singles avec le titre « Vamos » en featuring avec Gazo.

Administrateur et éditeur pour le site 13or-du-hiphop, technicien en charge des serveurs et du bon fonctionnement du site internet, passionné du hip hop américains et français depuis le début des années 2000.