Aya Nakamura détruite par Naulleau dans TPMP, “Elle n’est pas qualifiée pour représenter la France”

Aya Nakamura détruite par Naulleau dans TPMP
Le débat autour d’Aya Nakamura aux JO de Paris continue ! Malgré le soutien du président Macron et la réponse en musique de la chanteuse, ses détracteurs ne cessent de l’attaquer. Cette fois-ci, c’est au tour d’Éric Naulleau de s’en prendre à elle dans l’émission Touche Pas à Mon Poste (TPMP).

Naulleau est furieux du choix d’Aya Nakamura pour chanter à la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Paris 2024. En début de semaine, il s’est exprimé pour vivement critiquer la chanteuse et sa musique, assurant que ce choix était une très mauvaise idée. “C’est le plus merdique de la musique, c’est-à-dire la musique mondialisée,” a-t-il déclaré, avant d’ajouter que sa musique était une maltraitance du français et de s’indigner contre l’utilisation de l’autotune. “C’est la politique du pire, de l’abaissement du niveau. Vous avez vu que tout est fait pour que le niveau scolaire s’effondre, donc la seule raison du choix d’Aya Nakamura, c’est d’être cohérent avec cet effondrement,” a-t-il ajouté.

La suite après cette publicité

Le plus médiocre de la musique mondialisée pour qualifier Aya Nakamura !

Ce mardi, Naulleau a été invité par Cyril Hanouna sur TPMP pour revenir sur ses propos. Il a réitéré ses critiques, fustigeant Aya Nakamura et sa façon de parler dans ses chansons. “Un autre aspect important de la culture française, c’est la langue française, or elle chante dans une bouillie de français… Comme un oiseau, je veux ‘fly’… Elle peut ‘fly’ où elle veut, mais pas au-dessus de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques,” a-t-il déclaré. Naulleau a également ajouté que l’interprète de “Djadja” n’était pas représentative de la culture française, “ça va être une vitrine sur notre pays, sur notre culture…” ou encore qu’elle est la vulgarité incarnée et que sa musique, ses paroles sont une bouillie de français.

En réponse aux questions de Cyril Hanouna, Naulleau a avoué ne pas apprécier la musique d’Aya Nakamura, la qualifiant de “plus médiocre de la musique mondialisée.”. “À longueur de journée, on explique aux gamins dans les écoles que n’importe quel texte d’un chanteur à la mode ça vaut bien du Baudelaire, tout se vaut. Bien non, tout ne se vaut pas !”, a-t-il poursuivi, très remonté contre la chanteuse.

Le débat autour d’Aya Nakamura et sa participation aux JO de Paris 2024 est loin d’être terminé. Les critiques d’Éric Naulleau ne font que l’alimenter et il sera intéressant de voir quelle sera la suite de cette polémique.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.