Youssoupha pris à partie par Marine Le Pen qui veut faire supprimer son hymne

Youssoupha pris à partie par Marine Le Pen qui veut faire supprimer son hymne

Le choix de Youssoupha est très controversé

Le débat se poursuit dans les médias et auprès des politiciens sur le choix de l’artiste pour réaliser l’hymne des Bleus pour l’EURO 2021, critiqué de tous les côtés, Youssoupha ne semble pas affecté par la polémique et n’a fait aucun commentaire face aux critiques préférant continuer d’assurer la promotion de son morceau sur son compte Instagram ou il a également été pris à partie par Booba mais sans avoir visiblement été touché par les attaques à son encontre.

C’est au tour de Marine Le Pen de s’en prendre à Youss en contestant fermement le choix de la Fédération Française de Football, elle a même demandé à ce que le titre du rappeur français soit retiré. Accusé d’être une racaille ou encore de faire l’apologie du viol, depuis quelques jours l’artiste subit chaque jour les foudres des membres du Rassemblement National qui sont montés au créneau pour fermement désapprouver le choix de la FFF pourtant soutenu par la ministre des sports ayant apporté son soutien à l’auteur du single « Écris Mon Nom En Bleu ».

« L’Euro de football méritent mieux… »

La Présidente du Rassemblement national a pris la parole pour exprimer son mécontemment suite à la collaboration entre Youssoupha et la fédération de football, « Je dis à la Fédération française de football : Il est encore temps de renoncer au choix du rappeur Youssoupha, dont les propos insultants et outranciers choquent bon nombre de Français » a-t-elle déclaré à ce sujet sur son compte Twitter avant d’ajouter, « Les valeurs du sport, la belle fête populaire qu’est l’Euro de football méritent mieux ».

La femme politique française avait été notamment ciblée par le rappeur dans les paroles du morceau « Éternel recommencement » extrait du projet du même nom paru en 2006 avec la punchline « J’mélange mes fantasmes et mes peines comme dans c’rêve où ma semence de nè*re fout en cloque cette chienne de Marine Le Pen », des propos datés d’il y a 15 ans mais qui ont refait surface et agite la polémique.

2 COMMENTAIRES

  1. Faisons en sorte qu’une vision raciste ne prenne pas le dessus. Je pense que le critère de choix se base plus sur la compétence. Youssoufa n’est, peut-être, pas le seul mais les moyens il les a pour réussir ce chalenge. Même s’il y a eu des antécédents, c’est déjà à un niveau avancé. Ne réveillons donc pas les vieux démons. Surtout qu’il s’agit du monde de football, il faut éviter le caractère raciste. La France n’en a pas besoin. N’oublions pas l’émission *7 milliards de voisins*; ce qui sous-entend que Youssoufa devient mon, ton, votre voisin, notre frère.

Comments are closed.