Médine veut repousser son ennemie Marine Le Pen en votant Emmanuel Macron

Médine veut repousser son ennemie Marine Le Pen en votant Emmanuel Macron

Le rappeur Havrais lutte contre Marine Le Pen

Pour éviter le triomphe de Marine Le Pen aux élections, Médine sait déjà ce qu’il doit faire ! Habitué à prendre position et a donné son avis politique dans ses morceaux aux paroles engagés ou encore en interviews, le rappeur du Havre a fait son choix pour le vote du second tour de la présidentielle 2022 en l’exprimant ouvertement.

Avant le premier tour, Médine avait publié une copie d’écran d’un échange avec son père pour répondre aux internautes face à son engagement pour élire le prochain président de la république. « Papa ça va ? Oublie pas de voter pour moi stp. Je me suis cassé la tête à aller au commissariat faire la procuration en plus. C’est au bureau de vote de Caucri. MELENCHON hein ! Te trompe pas au premier et au deuxième tour. Terminé » peut-on lire puis en légende « J’ai donné la procuration à mon daron. Il m’a laissé en vu. Tout est entre ses mains ».

Médine ne compte pas laisser une seule chance à l’extrême droite

Mais Médine voir devoir changer son choix car Jean-Luc Mélenchon n’a pas passé le premier tour. Il faut désormais choisir entre Macron et Le Pen. L’interprète de « Grand Paris » a fait une mise au point très claire avec le média Médiapart. « Marine Le Pen, c’est mon ennemie. Le Front national, c’est mon ennemi, parce que tout ce que j’incarne aujourd’hui en termes de représentativité. Ne serait-ce que citoyenne, ne serait-ce que par mon patronyme, ça pose déjà problème ».

L’artiste Havrais insiste à aller voter en faveur de l’actuel président pour un second mandat même si d’autres rappeurs français tel que Booba sont moins résolus à ce choix en se moquant une nouvelle fois de Macron. « Bien sûr que je ne suis pas à 100% d’accord avec le bulletin de vote que je vais mettre dans l’urne la semaine prochaine. Bien sûr que j’y vais un peu avec aigreur et retenue. Mais c’est mon devoir de combattre ce qui me semble être l’impasse, ce qui me semble être le point de rupture. Je ne pense pas qu’il y ait des gens avec qui on puisse dialoguer dans le camp de Marine Le Pen. C’est aussi clair que cela. Si l’extrême droite arrive au pouvoir, ce sera un non-retour: le dialogue ne sera plus possible » poursuit Médine dans la suite de la vidéo pour justifier cette décision et s’opposer à la candidate du Rassemblement National.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.