Booba dégomme Squeezie sur la loi anti-influvoleurs, le Youtubeur répond

Booba dégomme Squeezie sur la loi anti-influvoleurs, le Youtubeur répondSqueezie se fait sévèrement démolir par Booba dans le triomphe de sa nouvelle bataille contre les influenceurs voleurs avec le projet de loi destiné à encadrer l’influence sur Internet. Le Youtubeur français le plus populaire s’est joint à d’autres influenceurs pour signer ensemble une tribune dans Le Journal du dimanche contre ce projet de loi. Cela a agacé le DUC qui s’en était déjà pris au streamer français en 2018 pour son triomphe aux NRJ Music Awards.

Booba enchaine les attaques Squeezie qui se défend !

Cyprien, McFly ou encore Natoo, Natoo, Mc Fly, Squeezie au total 150 personnalités du web se sont indignés de la proposition de loi contre leurs activités car ils veulent empêcher les députés de détruire “leur modèle”. Ils assurent que les dérives sont minorités alors que Booba de son côté tente en vain depuis plusieurs mois de mettre fin aux agissements des placements de produits sur les réseaux. et a même prouvé les mensonges de Magali Berdah. L’auteur d’Ultra s’est récemment félicité de la démarche du ministre de l’Économie de mettre enfin en place une inspection pour surveiller les actes des influenceurs mais ces derniers militent pour tenter d’éviter que les élus ne cassent “leur modèle”.

“Nous entendons parler des “influvoleurs”, “du combat à mener” contre nous. Nous pensons que c’est une erreur. Qu’une minorité est devenue une généralité” décrit cette tribune relayée dans la presse. Booba a réagi en postant un article sur le sujet avec un clip de Squeezie accompagné de la légende “El mucho vido. Squeezie, ce n’est pas un rappeur ?”. Il a enchainé avec un second tweet affichant le commentaire “150 créatrices et créateurs de contenu, dont Squeezie, Cyprien, Enjoy Phoenix, Amixem… lancent un appel aux députés, quelques jours avant le vote de la loi sur la régulation de l’influence et ne veulent pas être assimilés aux #influvoleurs (JDD)” afin de s’en insurger de réagir trop tardivement sur ce scandale des influvoleurs.

Va twitcher tes morts, clash fort B2O !

“On les a jamais entendus ils n’ont jamais dénoncé les dérives et n’ont jamais soutenu aucun collectif. Maintenant la loi passe et ils se réveillent. Vous auriez du vous mobiliser contre les influvoleurs et non contre la régulation. Rendormez vous…” déclare le DUC en commentaire de cette publication citée ci dessus.

“Ils ne se sont pas mobilisés contre les dérives et les escroqueries mais ils se sont mobilisés contre les régulations. Incroyable! Vas twitcher tes morts!” poursuit Booba contre Squeezie avec une annonce d’un de ses lives sur Twitch datée de 2018 tout en mentionnant son compte Twitter pour tenter de l’interpeler avant d’ajouter “C’est pour le bien du consommateur et des influenceurs honnêtes. Tu peux pas te mobiliser contre ça! Bon burn out rendormez vous.”.

Le Youtubeur se justifie et regrette

Face aux message de B2O à son intention, Squeezie a répondu avec un long message dans lequel il affirme avoir fait erreur en acceptant d’associer son nom à cette tribune et se défend de ne pas l’avoir lu avant sa publication. Le Youtubeur se réjouit des sanctions contre les arnaqueurs du web et que cela va permettre aux influenceurs d’être plus responsable. Cela n’a pas vraiment convaincu Booba qui a partagé cette déclaration avec la légende, “j’ai lu que “Ma réponse” comme la plupart des gens ici”.

Kopp termine sa série de tweets sur le sujet avec, “”Je n’ai même pas lu” Je signe des pétitions sans les lire, par contre je lis les tribunes polémiques du coup je retire ma signature enfin je crois qu’elle est retirée car j’ai pas lu le document de retrait non plus. I am SqueeZie, i am a génie”.

Rédacteur et assistant technique du site. En charge également de trouver toutes les nouveautés du rap français et de l'actualités du moment qui buzz sur la toile pour la rédaction des articles.