Le streaming désormais pris en compte dans les certifications disque d’or ou de platine

Le streaming désormais pris en compte dans les certifications disque d'or ou de platine

Aux Etats-Unis L’association Américaine de l’industrie du disque et en France le Syndicat national de l’édition phonographique ont annoncé que depuis le 1er février 2016 que les streamings étaient désormais prises en compte pour l’obtention d’un disque de certification or ou platine.

Les distinctions ne reposent donc plus uniquement sur les chiffres de ventes physiques et digitale afin de mettre en avant le succès du marché digital qui évolue. Aux Etats-Unis 1500 écoutes sur les plateformes légales de streaming équivaudront à un album ou à dix titres achetés alors qu’en France 1000 écoutes environ seront l’équivalent d’une vente d’un album.

La visualisation d’un clip sur YouTube déclenche une rémunération d’à peine 0,50 euro pour une major. A ce jour, le streaming représente 20% du marché global pour Universal mais l’ensemble de la musique numérique devrait peser 90% du marché dans quelques années ce qui confirme la tendance de la mort du support physique.

“Les certifications albums 2015 sont basées sur les ventes physiques et téléchargement. Pour les certifications 2016, les écoutes en streaming seront agrégées aux ventes.” a annoncé le Syndicat national de l’édition phonographique sur son site Internet.

Grégory.K : Responsable, développeur web, administrateur et éditeur, le gérant du site www.13or-du-hiphop.fr, autodidacte adepte de rap français depuis les années 90 également en charge des réseaux sociaux, Twitter, Facebook.