Soso Maness invite Leto sur son tube de l’été : Favel

Soso Maness invite Leto sur son tube de l'été : Favel

Après « Le Haqq », Soso Maness dévoile son nouveau single « Favel » en featuring avec Leto ! Une connexion Marseille-Paris des plus efficaces avec des passe-passes entre les deux rappeurs sur une instru baile funk.

En quatre ans de travail acharné et de bons choix artistiques, Soso Maness, le gars de Font-Vert (Marseille), s’installe sur la scène rap comme l’un de ses artistes les plus appréciés et les plus validés.

Quatre albums et des de titres à plusieurs dizaines de millions de vues, des tubes mainstream scandés de stades en fêtes de famille, qui cartonnent en radio « Et ça fait zumba cafew, cafew, carnaval ». Et ce sans jamais faire de concession à son écriture paramétrée pour dire des vérités « J’suis dans l’4×4 teinté, pisté par la banal’ ».

Des albums certifiés or et des singles platine « So Maness » et meme diamant « Petrouchka » Pourtant, le marseillais se sent seulement à l’aube de sa carrière et se questionne continuellement à travers son œuvre sur le temps qui passe et les choix déterminants dans son parcours de vie.

Il continue de rapper dans l’urgence, la plume haletante, comme s’il devait se sauver à chaque album. Le temps ne suffit pas à guérir toutes les plaies, le succès et le revers de la médaille traînent avec eux leur lot de mésaventures et de trahisons.

Dès lors, kicker devient vital, essentiel. Le marseillais a déjà terminé le rap jeu, il le recommence malgré tout avec toujours plus d’intensité et plus d’enjeux. « Nul ne peut atteindre l’aube sans passer par l’obscurité de la nuit » dit-il en ouverture du morceau éponyme de son dernier album « À l’aube » feat. Dinos. Et c’est encore cela qu’il raconte dans Ses titres « Pirhana », « Crépuscule », « Peine de mort », « Parapluie » feat. Maes, extraits de son quatrième album À l’aube.

Grégory.K : Responsable, développeur web, administrateur et éditeur, le gérant du site www.13or-du-hiphop.fr, autodidacte adepte de rap français depuis les années 90 également en charge des réseaux sociaux, Twitter, Facebook.