Magali Berdah contre-attaque dans sa guerre avec Maeva Ghennam

Magali Berdah contre-attaque dans sa guerre avec Maeva Ghennam

Dans sa lutte contre les influenceurs frauduleux, Booba a réussi à rompre l’amitié entre Magali Berdah et Maeva Ghennam. Les tensions ont monté entre les deux femmes ces dernières semaines, et leur conflit sera désormais résolu devant les tribunaux suite à une plainte déposée par la dirigeante de Shauna Events.

Ça chauffe encore entre Maeva Ghennam et Magali Berdah !

Au début des attaques de Booba contre Magali Berdah, Maeva Ghennam avait soutenu son amie, mais les circonstances ont changé et elles sont désormais en conflit. Cet été, l’ancienne star de la téléréalité avait été invitée au mariage de la dirigeante de Shauna Events, mais la situation s’est détériorée après la fin de leur collaboration et des problèmes financiers. Maeva Ghennam réclame une somme importante à la société de Magali Berdah, et cette dernière n’a pas apprécié le séjour de Maeva en Israël pendant que la population de Gaza subissait des bombardements israéliens.

Dans une vidéo publiée sur Snapchat, Maeva Ghennam avait même insulté ouvertement Magali Berdah de “grosse s*****”, la menaçant de la poursuivre en justice pour récupérer son argent. Shauna Events aurait encore des dettes à payer, Maeva n’aurait pas reçu toutes ses rémunérations à la fin de leur collaboration. Magali n’a pas cédé et, tout comme dans le cas de Booba, elle a décidé de porter plainte.

Selon les informations de Paris Match, Magali Berdah a déposé plainte le 19 janvier contre Maeva Ghennam, l’accusant de “menaces de mort, provocation à la haine raciale, cyberharcèlement, chantage et violences psychologiques”. La dirigeante de Shauna Events “souffre de graves traumatismes psychologiques, car elle est la cible de ces individus pour des raisons purement éthiques, religieuses et raciales, mais aussi en raison des affaires judiciaires qui la préoccupent déjà”, selon les déclarations de son avocat.

“Elle me doit 500 000 euros, elle ne répond plus au téléphone. Bah oui, je l’insulte, il y a quoi ? (…) Voleuse, arnaqueuse (…) Ce n’est pas la papesse, c’est la traîtresse de l’influence”, a réagi Maeva Ghennam pour rappeler que Magali Berdah doit encore lui verser la somme d’un demi-million d’euros.

Administrateur et éditeur pour le site 13or-du-hiphop, technicien en charge des serveurs et du bon fonctionnement du site internet, passionné du hip hop américains et français depuis le début des années 2000.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.