Sadek affirme que Booba a très peur de Maes et veut le finir

Sadek affirme que Booba a très peur de Maes et veut le finir

Sadek a décidé de sortir du silence et de balancer plusieurs dossiers sur les rappeurs français. Après les révélations sur le passé de Werenoi et s’être attaqué au producteur de ce dernier, le rappeur du 93 s’est exprimé dans un Twitter Spaces sur le conflit entre Maes et Booba en prenant le parti du premier nommé.

Questionné sur l’embrouille entre Maes et son ancien label, il a parlé de l’ancien producteur de l’auteur d’Omerta en assurant ne pas avoir voulu prendre part à ce différend : “Diosang est un grand traître. Moi, je valide Maes dans son comportement à 1000%. Maes est une bonne tête du 93. Arrêtez de vous inventer des vies. Quand Maes parle en vocal avec Booba, il bégaie, Booba”, commence-t-il à raconter avant d’affirmer que l’ex-membre du groupe Lunatic est effrayé par Walid Georgey de son vrai nom, qui serait prêt à tout pour nuire à son compère avec qui il a produit plusieurs tubes comme “Madrina”.

Booba craint Maes selon les révélations de Sadek !

“‘Oh désolé, je n’avais pas vu’, grand comportement de girouette que c’est. Il a très très peur de Maes, il sait que Maes est prêt à aller jusqu’au bout avec lui. J’ai essayé de régler ça en privé, très fort. On a des gens en commun qui servent d’intermédiaires, qui m’ont dit, s’il te plaît, arrête. Je n’arrêterai pas”, décrit Sadek avant de parler d’un séjour de Booba à Dubaï en 2021, lorsqu’ils auraient dû se retrouver en face à face pour régler des comptes, assurant qu’il s’est caché chez l’influenceur Marc Balta pour l’éviter : “Et quand il est venu, il s’est caché dans la maison de Marc Balta, et Dieu merci qu’il l’ait fait parce que je l’aurais vraiment fait. Parce que je ne sais pas me battre. Il y a même des vocaux de moi dans lesquels j’ai dit que j’aurais bien aimé l’éteindre.”.

Sadek fait référence à un audio publié sur les réseaux au mois de janvier dans lequel il déclare vouloir abattre B2O d’une balle dans la tête, une ancienne menace de mort qu’il assume et se défend de désormais souhaiter débattre avec Booba et non régler tout cela de façon violente en lui proposant un demi-million d’euros pour tenter de le convaincre : “Dieu merci, je n’en suis plus là. C’est pour cela que maintenant, je dis, sans haine ni violence, viens, j’ai 500 000 euros à gaspiller. Je te jure, je les ai”. Dans un tweet, Dek-Sa explique également que Booba aurait annulé un showcase programmé ce mercredi 22 novembre à Dubaï.

Le DUC subit actuellement les attaques à répétition de Gims, Maes et Johnny Niuuum mais reste de manière inhabituelle totalement impassible aux déclarations le concernant.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par KUNTAKINTE960 (@kuntakinte960)

Grégory.K : Responsable, développeur web, administrateur et éditeur, le gérant du site www.13or-du-hiphop.fr, autodidacte adepte de rap français depuis les années 90 également en charge des réseaux sociaux, Twitter, Facebook.